Archives Mensuelles: mai 2015

ZERO HEDGE A PROPOS DE LA BAISSE DES LIMITES DE PAIEMENTS DE MR SAPIN + SUPPRESSION DU LIQUIDE DANS LES POSTES SUISSES

Je résume ZH: « Totalitarisme Transparent… Guerre totale contre l’usage du liquide par les gens. Leur but consiste à éliminer toute forme de cash afin que le gouvernement puisse tout voir, contrôler et taxer de vos rentrées financières« … Je couvre depuis 7 ans cette volonté des politiques (au nom des banques) d’empêcher les gens de disposer de leur argent car cela permettra de SAUVER LES BANQUES… ZH a vu comme vous sur cette page, qu’en juste quelques années:

      – Italy made cash transactions over €1,000 illegal
      – Switzerland has proposed banning cash payments in excess of 100,000 francs
      – Russia banned cash transactions over $10,000
      – Spain banned cash transactions over €2,500
      – Mexico made cash payments of more than 200,000 pesos illegal
      – Uruguay banned cash transactions over $5,000
      – France made cash transactions over €1,000 illegal, down from the previous limit of €3,000

Je vous conseille de lire l’interview de Joe Salerno qui a une excellente analyse de ce qui se passe en ce moment. Même si pour vous cela n’aura rien de nouveau, certains détails sont percutants. Lire ici sur Lew Rockwell.

Petit rappel avec cet article de 2013, une nouvelle pierre au mur: « Payer avec de l’argent liquide, c’est bientôt fini! Genève a inauguré la première poste du canton mettant fin aux transactions avec de l’argent liquide. Le géant jaune se prémunit face aux hold-up et autres agressions« , lire ici le Ghi.ch.

PS: Un concessionnaire a vu qu’une Chinoise a acheté sa BMW avec 100.000 billets de banque. Les gens du concessionnaire BMW de Zhengzhou n’en ont pas cru leurs yeux lorsque cette cliente est arrivée. La femme voulait acheter une BMW Serie 7 en version 730Li, mais elle n’est pas venue les mains vides. Après avoir payé une partie du montant de la vente avec sa carte de crédit, la cliente a sorti un sac rempli de billets de banque pour compléter. 100 000 billets de banque très exactement, qui ont été vérifiés par tout le personnel de la concession en six heures« . Lire ici MSN. (source : Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©)

DANGER: LA FINLANDE PREPARE LE RAPPEL DE 1 MILLION DE RESERVISTES !

Une information non publiée en France, et pour cause: la Finlande a envoyé 1 million de lettres à autant de réservistes pour leur demander de se tenir prêts à réintégrer leur unité combattante.

!!

Traduisez: la possibilité d’une guerre avec la Russie est devenue si probable que le Ministère de la Défense a jugé utile de commencer son travail de… mobilisation des effectifs. Eh oui… Et qui dit mobilisation en Finlande, dit forcèment mobilisation ailleurs.

helsinki-russia-579200

Amusant, j’ai travaillé comme sécretaire d’Etat Major au bureau des effectifs et des mobilisations (avec des exercices EM), et donc je sais que tout cela fonctionne avec ce que les militaires appellent « la montée en puissance ». En cas de guerre, en J+1, on peut envoyer par exemple 10.000 personnes au front, à J+2 20.000, etc. jusqu’à J+60. Donc: le fait que la Finlande soit la première à avertir ses réservistes, s’explique par le fait qu’elle a une frontière commune avec la Russie, elle sera la première engagée, en conséquence de quoi elle doit être la première à sonner les trompettes du rassemblement. CQFD à lire l’Express.UK et le Telegraph  (source : Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©)

La grippe a contribué à une surmortalité record de 18 300 décès cet hiver

La grippe a contribué à une surmortalité record de 18 300 décès cet hiver

L’épidémie de grippe de « forte ampleur », qui a durement frappé les personnes âgées, a contribué à une surmortalité hivernale record de 18 300 décès en France, selon le bilan définitif de l’Institut de veille sanitaire (InVS) publié vendredi 22 mai. Il s’agit de l’excès de mortalité le plus élevé depuis la mise en place du système d’évaluation, c’est-à-dire depuis l’hiver 2006-2007.

Et on nous pénalise encore et encore en réduisant encore la vitesse en ville et sur les routes pour 4 vies , eh ben !!!!
Il est vrai que c’est plus facile d’attraper des conducteurs contrevenants que des virus 🙂 !

« Et si, avant un repas, au lieu de se dire Bon appétit, on se disait plutôt Bonne chance »

On marche sur la tête, vraiment. On ne recule devant rien pour faire du fric !

Suite ce que m’ a dit une personne aujourd’hui concernant le fait de verser du désherbant pour blanchir les salades, je ne l’ ai crue qu’ à moitié et après une rapide  recherche sur Google Je suis tombé sur le c..

Qu’elle est belle cette scarole au cœur jaune-blanc que l’on trouve au rayon des légumes ! 
Pourtant, les jardiniers savent que ce n’ est pas facile d’ obtenir ce cœur clair, même en retournant un pot de fleur sur la salade une semaine avant la cueillette pour que l’ absence de lumière la blanchisse.

Un maraîcher raconte : la solution de ce maraîcher pour blanchir la scarole est simple : 
un léger coup de désherbant sur la salade juste au moment de la commercialisation. 

Oui, vous avez bien lu : un désherbant !

Et si cette pratique était courante ? En en parlant autour de moi, je me suis rendu compte que les producteurs de pommes de terre de mon secteur faisaient une opération similaire : au lieu de s’em…… à faucher les fanes qui poussent avec les pommes de terre, ils traitent le champ avec un « défanant » (qui n’ est autre qu’un désherbant) une semaine avant la récolte. Et tous les résidus se retrouvent dans notre assiette.  

L’ augmentation alarmante du nombre de cancers en est un. Le sujet des pesticides et de l’ ensemble des produits phytosanitaires en est un autre.

Notre société sait qu’ il y a corrélation entre les deux, mais l’ ensemble des pouvoirs publics et des médias préfère fermer les yeux.

Pourtant, les légumes qui sont à l’ étalage ont l’ air bien honnêtes, bien mignons et bien proprets. Bien rassurants en tout cas. Peut-être un peu trop justement.

Les cancérologues de Besançon conseillent de ne manger que des légumes de son jardin ou des légumes dont il est sûr de la provenance.

La profession médicale doit certainement savoir des choses …Nul doute que l’ utilisation de produits phytosanitaires est une bombe à retardement et que tout ça est en train de nous sauter en pleine tête, comme le montre l’ exemple des bananes de la Martinique.
Cela me fait penser à un propos de Pierre Rabhi lors de sa conférence à Besançon : 

«Et si, avant un repas, au lieu de se dire Bon appétit, on se disait plutôt Bonne chance 

Tiens tiens aurais je loupé l’info ???

Eh oui les ami heureusement que le Taz veille à l’info passée sous silence par nos « merdias » !

Un camp de migrants au coeur de Paris

Mise à jour le lundi 18 mai 2015 à 6 h 25 HAE
Plus de 300 migrants s'entassent dans des tentes sous le pont de la place de la Chapelle, à Paris.
Plus de 300 migrants s’entassent dans des tentes sous le pont de la place de la Chapelle, à Paris.  Photo :  Radio-Canada/Laurent Therrien

Près de la gare du Nord, au centre de Paris, le métro aérien passe dans un grand vacarme sur le pont de la place de la Chapelle. En dessous, plus de 300 migrants s’entassent dans des tentes.

Un texte de Laurent TherrienCourriel

Ils sont Éthiopiens, Camerounais ou Soudanais. Réfugiés dans ce camp de fortune depuis des mois, la plupart espèrent quitter Paris pour l’Angleterre, où le processus d’immigration est plus souple. D’autres attendent en vain que la France leur accorde l’asile politique.

Dans les tentes et sur les matelas qui s’agglutinent sur près d’un kilomètre, les migrants vivent d’espoir. Zerihun, un jeune Éthiopien de 24 ans, n’a rien mangé depuis la veille. « J’ai voyagé pendant 50 jours pour arriver ici, confie-t-il. Je suis passé par le Soudan, la Libye et l’Italie. Ce n’est pas une vie ça. Tout ce que je souhaite, c’est fuir la misère une fois pour toutes ».

Nimeri, originaire du Soudan, se plaint quant à lui des conditions sanitaires du campement improvisé. « L’urine et les déchets s’accumulent partout. Les gens sont malades. J’ai la gale et je n’arrive pas à dormir à cause du métro qui passe toujours au-dessus de nos têtes. Ça me rend fou », déplore celui qui a vécu dans les camps de réfugiés soudanais. « J’étais mieux traité au Soudan », lâche-t-il.

« Ce sont des survivants »

Pour le directeur général de l’organisme France Terre d’Asile, Pierre Henry, le gouvernement et la mairie de Paris n’en font pas assez pour les aider. « Ceux qui arrivent à Paris sont des survivants. Leur voyage jusqu’à Paris est extrêmement dangereux. Ils se sont endettés pour être ici. Mais attirer l’attention des pouvoirs publics en leur faveur, ce n’est pas évident », soutient-il.

En pleine crise des migrants en Europe, les élus restent prudents. « Il est de notre rôle de demander qu’un traitement digne soit réservé à ces personnes et que la tranquillité des quartiers soit assurée », écrit Pierre-Yves Bournazel, conseiller de la Ville de Paris. L’adjointe de la mairesse responsable de la solidarité, Dominique Versini, soutient quant à elle que c’est à l’État de prendre en charge ces individus et de s’assurer qu’ils aient accès à des logements pour demandeurs d’asile.

L’opposition, elle, s’indigne. « Ces gens vivent dans des conditions terribles. Il s’agit d’un véritable drame humain. Mais pour l’instant, rien n’est fait et tous se renvoient la belle », regrette le conseiller Christian Honoré.

Une lueur d’espoir pour les migrants

Si les actions des pouvoirs publics se font timides pour l’instant, d’autres ont décidé de prendre les choses en main. C’est le cas de Philippe, ce Parisien de 53 ans déterminé à améliorer le quotidien des migrants.

« Je viens ici tous les jours et je leur apporte une quinzaine de poulets grillés. Je ne demande qu’un sourire en retour. […] Ce sont devenus mes amis », affirme-t-il. Il confie avoir hébergé une centaine d’entre eux dans son appartement, à tour de rôle. Ceux qui réussissent à s’en sortir lui écrivent régulièrement. « Ils m’appellent Papa Philippe », dit-il.

Pedro est quant à lui directeur d’un organisme de charité du quartier. À son arrivée, place de la Chapelle, il salue les migrants et s’assure que tous sont en santé. Quelques-uns lui demandent des médicaments. « Même si on leur donne à manger tous les soirs, ils sont mal nourris, l’hygiène fait défaut et la plupart souffrent de problèmes intestinaux. Mais le réel problème, c’est le manque d’intérêt des gouvernements », croit-il.

On estime que plus de 300 000 migrants sont arrivés en Europe cette année. Selon l’Organisation internationale des migrations, la plupart n’ont toujours pas obtenu leur statut de réfugié. Pendant ce temps, les tentes se multiplient place de la Chapelle.

source : http://ici.radio-canada.ca