Archives Mensuelles: mars 2015

La grève des médecins ! Stop à la manipulation

Grève des médecins, explication afin que cesse la manipulation gouvernementale !

Prenez le temps d’écouter et visionner ces vidéos jusqu’au bout..
Vous saurez de quel coté sont les voleurs….
Ceci vous concerne tous.
Il s’agit du traitement de votre santé!!et des remboursements de la sécu.
Voici un des nombreux sujets occultés par l’Etat

https://youtu.be/1FJeeMbGGeQ

2015 : Nouveau budget pour HAARP, mais aussi un nouveau nom IRI

ob_4c2ef3_farmer-haarp082907-1a1

Ci-dessus: L’instrument de recherche ionosphérique (IRI) réseau d’antennes à Gakona en Alaska, anciennement connu sous le nom High Frequency active Auroral Research Program (HAARP), le programme est maintenant terminé, mais l’installation est contrôlée par l’US Navy, qui y a alloué 25 millions énumérés dans la demande de budget de l’exercice 2015

Nouveau budget de 25 millions d’euros pour HAARP en 2015 !

5 février 2015 – Traduction Ciel voilé

http://www.tatoott1009.com/2015/02/05/new-budget-of-25-million-for-haarp-type-high-frequency-arrays-hf-vhf/
Nous sommes en 2015, un an après l’annonce d’un démantèlement de l’installation HF (haute fréquence) à Gakona en Alaska – et nous venons de découvrir que la seule chose qui ait changé en Alaska est le nom de l’installation.
L’US Navy a demandé 25 millions pour des antennes de haute fréquence (HF) NON NOMMEES pour l’exercice 2015. Spécialement pour faire le même type d’expériences que le programme HAARP !
De toute évidence, il n’y a que peu d’endroits sur le sol américain où ces installations polaires puissent exister, donc nous en déduisons que l’installation dont on parle, la seule connue …est l’installation d’antennes IRI (instrument de recherche ionosphérique) de Gakona ( appelée « vulgairement » HAARP).

Pas de doute maintenant que les budgets 2015 fonctionnent. Comme les deux années précédentes, cette installation est utilisée par la recherche.
Voici l’exercice 2013, l’exercice 2014, AF 2015 demandes de la Marine des États-Unis: (vu à la page 92 de la 492 pages en format pdf, ( voire le lien d’origine)

View this document on Scribd

http://www.finance.hq.navy.mil/FMB/15pres/RDTEN_BA1-3_BOOK.pdf

La Marine américaine a alloué 25 millions de dollars à ces programmes, il s’avère que c’est plus du double du montant consacré à ces types de programmes en 2013 par la DARPA.
La DARPA avait le contrôle du programme HAARP les 2-3 dernières années, avec l’US Air Force et l’US Navy, qui a alloué un total de 11 millions de $.
https://sincedutch.wordpress.com/2013/07/16/7162013-bogus-reports-that-haarp-has-shut-down/
Le programme ne s’appelle plus HAARP, il a été démantelé et est désormais remplacé par un terme plus général d’installation haute fréquence.
Le « programme» se termine, mais l’installation d’antennes sert aux utilisations futures.
Je suppose que HAARP va s’appeler Alaskan High Frequency Array (installation haute fréquence d’Alaska ?)
Le Programme de recherche HAARP faisait/fait partie d’un réseau d’installations utilisées dans le monde entier, et sûrement pas le dernier construit.
Aucun doute à ce sujet maintenant, ils ont alloué de l’argent pour les mêmes expériences, les mêmes installations. Juste fait disparaitre le nom du programme : «HAARP».

ob_dccd76_haarpgakona

Confirmé: HAARP n’est pas démoli

http://tatsrevolution.com/breaking-news-confirmed-haarp-is-not-being-demolished-july-2014-update/

28 juillet 2014

Le Pentagone a retardé ses plans de démantèlement d’un centre de recherche controversé en Alaska jusqu’à l’année prochaine, pour un transfert possible vers une université ou une institution scientifique, a annoncé la sénatrice Lisa Murkowski.

Murkowski a dit le 2 Juillet que l’Armée de l’Air américaine avait accepté de mettre un terme à la démolition de l’installation HAARP jusqu’à mai 2015 tandis que les institutions de recherche, y compris l’Université d’Alaska, élaborer des propositions de financement pour cela.

HAARP, situé sur 30 hectares adjacents à Wrangell-St. Elias, dans le sud de l’Alaska, dispose de 180 antennes que les électrons du faisceau dans l’ionosphère pour la recherche sur les communications radio et de la surveillance. Les « théoriciens du complot » soupçonnent que le Département de la Défense utilise HAARP, mis en service en 1997, pour mener des expériences de contrôle mental et de modifier les conditions météorologiques mondiales.

Lors d’une audience le 14 mai 2014 au Sénat, Murkowski a demandé pourquoi le Pentagone prévoit de démolir HAARP cet été pour réduire les coûts, et si financièrement il était logique de détruire une installation de $ 290 millions quand son entretien annuel coûte moins de 1% .

Des scientifiques du monde entier ont envoyé au secrétaire à la Défense Chuck Hagel le mois dernier une pétition critiquant la fermeture et la démolition de HAARP. Robert McCoy, directeur de l’Université de l’Alaska, Institut de géophysique, a exhorté Hagel d’entamer « des négociations sérieuses avec d’autres organismes gouvernementaux pour trouver un moyen durable de conservation de cette ressource nationale unique et extrêmement précieuse, disponible pour la recherche atmosphérique dans l’avenir. »

La secrétaire de l’US Air Force, Deborah Lee James a écrit dans une lettre du 2 Juillet que son service a reçu de HAARP au cours des 17 dernières années, des informations de valeur dans des domaines aussi divers que les communications sous-marines, la propagation radar et les ceintures de radiations de l’espace. »

Elle a précisé que les utilisateurs militaires de HAARP avaient terminé leur recherche appliquée sur HAARP, ce qui a conduit à la décision de fermer et enlever l’équipement appartenant à la Défense. Mais, a-t-elle ajouté, l’Armée de l’Air « reconnaît le potentiel de HAARP comme une installation pour la recherche atmosphérique fondamentale. » James s’est dit ouverte à une proposition offrant une option durable à un autre organisme qui prendrait en charge l’installation sans l’équipement de la Défense, et paierait les frais généraux et l’entretien.

Dossier Epandage – Chemtrails

Lundi 7 avril 2014 à 9 h : Ciel au-dessus de Pyrénées (depuis Lourdes), du jamais vu.

 page1image504

Jusqu’ici, nous étions relativement épargnés par ces épandages (autrement appelés « chemtrails », par distinction des « contrails », qui ne sont que des traînées de condensation, courtes et furtives).
L’être humain peut-il être abruti à ce point, pour ne pas voir ce qu’il a sous les yeux ?
Et ce Soleil blanc*, qui n’a plus rien à voir avec ce que les plus anciens ont pu connaître…
Pour info, voici quelques références en rappels (juste quelques extraits, car le dossier est vaste et interconnecté avec d’autres aspects) :

La réalité des chemtrails enfin prouvée par une lanceuse d’alerte
Luke Rudkowski, un journaliste-militant de l’association américaine WeAreChange, a récemment interviewé Kristen Meghan, une jeune retraitée de l’armée de l’air US, au sujet des chemtrails :

http://croah.fr/videos/chemtrails-revelations-dune-jeune-retraitee-de-larmee-americaine-3/ http://www.youtube.com/watch?v=NMi1b2gDTMc (7 mn 47) http://www.geoengineeringwatch.org/
Traduction : http://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF- 8&u=http%3A%2F%2Fwww.geoengineeringwatch.org%2F&act=url

Les réacteurs des avions modernes ne produisent pas ou peu de traînées de condensation (contrails) http://chemtrailsplanet.net/2014/02/22/chemtrails-confirmed-again-modern-jet-engines-incapable-of- producing-contrails/

http://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF- 8&u=http%3A%2F%2Fchemtrailsplanet.net%2F2014%2F02%2F22%2Fchemtrails-confirmed-again- modern-jet-engines-incapable-of-producing-contrails%2F&act=url

Chemtrails : Crimes clandestins et continus contre l’humanité

http://www.cielvoile.fr/article-chemtrails-crimes-clandestins-et-continus-contre-l-humanite- 122138061.html

Chemtrails et HAARP
– Un neurologue prévient que l’aluminium des chemtrails pourrait entraîner « une augmentation explosive des maladies neurodégénératives » : https://www.dropbox.com/s/6n9c1oq5jlz2oa2/Maladies%20neurod%C3%A9g%C3%A9%C3%A9rative s%20et%20chemtrails.pdf (PDF 1 page)

page1image13080

Le trafic aérien est en baisse depuis 2000, il ne peut donc pas être invoqué pour expliquer la prolifération des chemtrails
Le trafic est même revenu au niveau de 1997, soit il y a 17 ans ! Les avions transportent plus de passagers, mais ils sont plus gros (si bien que le trafic baisse) et en plus, ils consomment moins de carburant. L’augmentation du trafic ne peut donc pas être une explication aux chemtrails de plus en plus envahissants ! http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/series_longues_1986_2012-v1.pdf

NB : Les liens « Dropbox » doivent être copiés dans votre navigateur pour fonctionner.

– Les chemtrails sont associés à HAARP
Chaque téléphone, même éteint, permet de réémettre des basses fréquences de type HAARP :
« Ce que l’on sait peu, c’est que même lorsqu’ils sont éteints, les téléphones portables émettent pour assurer une fonction de repérage qui a été confirmée par plusieurs sources : militaire, judiciaire, pompiers. Pour la petite histoire, les virtuoses du plastiquage de l’Île de Beauté sont désormais au courant : ils laissent leur portable chez eux lorsqu’ils se rendent à certaines « réunions ». Confirmation : il donne même les coordonnées géographiques précises dudit téléphone, idem pour toutes les voitures récentes… Ce que l’on sait encore moins, c’est que la gigantesque installation militaire US HAARP, co-gérée par l’US Navy et l’US Air Force, qui envoie depuis 2001, en direction de l’ionosphère, des ondes ayant une action sur le climat, émet aussi des Fréquences Extrêmement Basses (ELF). Nick Begich et Jeane Manning, auteurs de « Les anges ne jouent pas de cette HAARP », qui enquêtent sur ce dispositif depuis plus de sept ans, affirment ceci : « D’après les fiches techniques, lorsqu’il fonctionne à pleine puissance, HAARP peut envoyer des ELF à des niveaux d’énergie suffisants pour affecter les populations de régions entières ». Ils rapportent les propos de Patrick Flanagan, l’inventeur du Neurophone, qu’ils ont interviewé à ce sujet : « Le programme HAARP pourrait être non seulement le plus grand « radiateur ionosphérique » du monde, mais aussi le plus colossal instrument de contrôle cérébral jamais conçu ». Lors d’un entretien en juillet 2003, un spécialiste des armes à hyperfréquence, à qui je demandais pourquoi il n’avait pas de téléphone portable m’a répondu :
« Je pense que les téléphones portables sont le support d’un système de contrôle cérébral mis en place par les américains » ».
http://rustyjames.canalblog.com/archives/2014/01/08/28903598.html
Rappel : Les relevés de HAARP sur l’Europe, montre que l’action est désormais permanente (ou quasi), même si la nature de cette action est modulée d’un jour à l’autre…

– Marche mondiale pour un ciel sans chemtrails du 25 janvier 2014
Par Jeannine : « Je suis allée à cette manifestation très intéressante, de nombreux panneaux informatifs étaient placés. J’ai particulièrement apprécié les dessins d’enfants ; en 1982, Manuel dessine une maison et un ciel bleu avec quelques beaux nuages blancs comme des moutons et un Soleil jaune radieux. En 2012, Maria dessine le même genre de maison mais le ciel est parcouru de lignes d’avions et le Soleil est devenu blanc ! Le panneau représentant le changement climatique depuis les années 90 était aussi fort intéressant, car il montre qu’on est loin de la prétendue augmentation des températures. La période la plus chaude connue en Europe se situe entre les années 1000 et 1350, ensuite il montre un déclin important pour entrer dans « le petit âge glaciaire » et en sortir doucement après les années 1900. On est loin des températures catastrophiques annoncées, encore loin des maximums des années 1000 !
Ce qui m’a interpellée, c’est l’absence de Monsieur Peter Vereecke, Président du Belfort Group (dossier Case Orange). Les organisateurs m’ont expliqué qu’il fait l’objet d’une poursuite judiciaire : « Peter Vereecke, président du Belford Group Belge représentant plus de 3000 membres, est l’objet d’une poursuite judiciaire pour avoir envoyé différentes lettres et courriels aux politiciens et instituts responsables, pour les alarmer sur les dangers de la vaccination sauvage et les chemtrails. En 2012, un médecin téléphone à Peter Vereecke pour l’inviter à se présenter pour un examen psychiatrique. Était-ce avec intention de le faire interner ? Il n’a pas répondu et le 15 janvier 2014, il a dû comparaître devant le tribunal de Gand pour diffamations alléguées envers ces politiciens et services. En 2010 Peter Vereecke a établi le dossier Case Orange, un dossier dans lequel on explique beaucoup sur les chemtrails. Ce dossier a été balayé de la table par le Gouvernement et les médias comme étant le fruit de son imagination ». ».
Vidéo d’un entretien avec Peter Vereecke, en anglais, avec bonne traduction française : Selon Peter, une élite cherche à nous contrôler et à nous manipuler…

page2image35704

http://www.youtube.com/watch?v=pWVFodWh5B0 (31 mn 35, activer les sous-titres en français)

– Les chemtrails pour les Nuls http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-chemtrails-pour-les-nuls-146597

– HAARP :

Ceci devrait vous mettre la puce à l’oreille, si vous êtes encore dubitatifs…

http://www.dailymotion.com/video/x777w5_i-tele-haarp-docu_tech (8 mn)

– Et notre dossier « HAARP & Co » :
La lecture de ce dossier « HAARP & Co » ne devrait pas vous laisser indifférents, car après, il sera difficile de nier cette réalité, d’autant plus qu’une place importante est laissée à ceux qui cherchent à « noyer le poisson ». On retrouve dans cette catégorie, les défenseurs de la version officielle (totalement fantaisiste) du « 11 septembre », et d’une façon générale, de tous les coups les plus tordus que les prédateurs de l’ombre nous servent depuis des lustres. Vous devrez donc ouvrir ce dossier pour vous forger votre propre opinion, voire votre conviction. Mais vous pouvez aussi le repousser d’un revers de manche et regarder ailleurs, voire rejoindre le camp des collaborateurs zélés du « système »… Si vous lisez ces lignes, c’est que vous n’êtes pas dans cette optique, alors, il nous reste à vous souhaiter bon courage, car ce n’est vraiment « pas triste »… bien que ça ne fasse pas rire du tout… Certes, ce n’est pas ici que nous ferons le tour de la question, et tel n’est pas notre objectif.
Ce dernier est « simplement » la recherche permanente de la vérité… Et pour cela, nous devons toujours adopter les méthodes policières (qu’au moins les multiples séries TV du genre, servent à quelque chose…).
Entre deux possibilités, privilégier la plus utile pour la défense de nos intérêts, et non pas celle qui nous fait plaisir, par peur de devoir remettre en cause trop de “certitudes”, par manque de courage aussi… Il est toujours temps de reconsidérer notre hypothèse sur une base plus… conventionnelle…
La plus grande erreur est de se dire « non, ce n’est pas possible, “ils” ne seraient pas capables de faire une telle horreur ! ».
Or, depuis des lustres, toute l’Histoire de l’Humanité prouve que SI, “ils” en sont capables. http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/h-a-a-r-p-co.pdf

*Le plus grand cover-up de tous les temps : Le Soleil est devenu blanc !

« Contrairement aux idées reçues, vu de l’espace le Soleil est blanc car il émet de la lumière dans tous les spectres. Autrefois, l’atmosphère absorbait une fraction de ce rayonnement, ce qui donnait une teinte jaune du Soleil. Désormais, à cause de l’affaissement du champ magnétique terrestre, nous recevons tous les rayonnements et nous le percevons alors d’après sa couleur véritable. Beaucoup d’observateurs du monde entier ont constaté que le Soleil a augmenté sa luminosité, au point d’être aveuglant aux heures des levers et couchers, et ce contrairement aux années précédentes. Certains affirment que ce qui arrive au Soleil est tout simplement dû à une force magnétique excitant les éléments en fer dans le noyau du Soleil, ce qui réduit le facteur d’amortissement des éléments lourds et augmente le taux de fusion. D’autres prétendent que des années de pulvérisation de chemtrails dans le ciel ont affecté le spectre de la lumière, voire même, emporté au loin la couche d’ozone. D’autres affirment que le Soleil brûle ses dernières couches de gaz et va bientôt commencer à devenir noir. Un Soleil plus chaud, plus lumineux, plus blanc avec plus d’éclat, est maintenant observé par le public, mais pourquoi nier que le Soleil avait pour habitude d’être jaune ? Auparavant il fallait deux semaines pour qu’un journal laissé au Soleil se mette à jaunir. Maintenant, il suffit d’un seul jour.

La lumière du Soleil dans les années 1960 et 1970 était beaucoup plus jaune et on ressentait de la chaleur. Maintenant, on dirait du papier de verre ou une sorte d’abrasion photonique. La lumière du Soleil d’aujourd’hui semble fausse et artificielle, comme si le ciel était un écran LED, avec des images superposées. Le changement dans la qualité de la lumière du Soleil équivaut la différence qu’il y a entre la lumière d’une ampoule à incandescence et celle d’une ampoule halogène. Tout ceci apparaît comme surréaliste et provenant d’un autre monde. C’est comme si le Soleil, le ciel et l’air, ont récemment été physiquement et chimiquement conçus pour une race autre que l’homme. ». http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2012/10/le-plus-grand-cover-up-de-tous-les.html

source : Artémisia Collège a plus de 28 ans, c’est une association loi 1901 sans but lucratif.

Elle a été enregistrée le 11/10/1985 sous le n° 3357, le 27/12/04 sous le n° 1932 et modification le 12/06/08 sous le n° W651000217
C’est une association pour l’enseignement et la promotion des sciences et techniques naturelles de santé physique et psychique, en particulier l’aromatologie.

Pour le développement et la promotion des produits biologiques, des énergies renouvelables. Pour la défense de l’environnement et l’écologie.
Pour rechercher et défendre la vérité dans tous les domaines.

NB : il faut télécharger les PDF sur votre ordinateur pour que les liens hypertextes soient actifs !

« Management de la terreur » Interview de Christoph Hörstel, journaliste allemand, sur la chaîne RT Deutsch le 20 janvier 2015

Toujours envie d’être Charlie ? Très intéressant ce que dit cet homme, écoutez bien vers les 7 minutes; « Ce gouvernement en péril sentant la menace grimpe et la révolte des citoyens essaye de faire diversion avec l’aide des financiers ».

http://youtu.be/yauPLlM2WtY

La « géo-ingénierie ». Pour contrer le réchauffement climatique, plutôt que de miser sur les réductions de gaz à effet de serre

Pulvériser du soufre dans la stratosphère, modifier la chimie des océans… Pour contrer le réchauffement climatique, des techniques de manipulation du climat à grande échelle sont à l’étude. Des projets déjà expérimentés, hors laboratoire et sans aucun contrôle international, qui attirent scientifiques, milliardaires et compagnies pétrolières. Alors que des organisations de la société civile demandent un moratoire, les militaires s’y mettent et appellent à se doter d’armes météorologiques. La « géo-ingénierie », une nouvelle menace environnementale et… anti-démocratique ?

Dans les arcanes gouvernementales, on la surnomme « le plan B ». Son vrai nom, la « géo-ingénierie ». Pour contrer le réchauffement climatique, plutôt que de miser sur les réductions de gaz à effet de serre, des chercheurs étudient des dispositifs de manipulation du climat à grande échelle. Au menu, des techniques allant de l’ensemencement en fer des océans à la gestion du rayonnement solaire. Des expérimentations sont déjà menées. Considérées comme fantaisistes il y a vingt ans, ces recherches sont désormais suivies de près par les gouvernements. L’ONG internationale ETC Group, qui travaille sur les technologies émergentes, a publié une carte de ces expériences de géo-ingénierie et de modifications du climat, depuis 60 ans. L’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie font partie des trois zones les plus actives (en rouge sur la carte) en terme de géo-ingénierie.

worldofgeoengineering_fullsize-efd55

Modifier la composition chimique des océans 

Quelque 45 techniques de géo-ingénierie sont recensées dans l’encyclopédie Wikipedia. Clive Hamilton, dans son livre Les apprentis sorciers du climat [1], examine huit d’entre elles, considérant les autres comme « purement imaginatives », voir « spéculatives ». Chercheurs et investisseurs se concentrent principalement sur les techniques de capture du carbone, avec un intérêt particulier pour les océans. Nos océans constituent une formidable éponge à carbone grâce au rôle joué par les phytoplanctons, qui fournissent par photosynthèse plus de la moitié de l’oxygène de la planète. Pour favoriser l’éclosion de ces planctons marins, une douzaine d’expériences de « fertilisation en fer » ont été conduites par les scientifiques depuis le début des années 90.

Une expérience de trois mois conduite dans l’océan Austral en 2009 a refroidi les espoirs placés dans l’ensemencement en fer. Quatre tonnes de poussières de fer ont été éparpillées sur une zone de 300 km2. Rapidement, une efflorescence de phytoplanctons est observée, mais elle s’arrête au bout de deux semaines. La fertilisation des mers grâce au fer ne donnerait donc naissance à du phytoplancton que pour un court laps de temps. « Ensemencer les mers de fer n’est pas non plus sans conséquence écologique, ajoutent les auteurs de l’ouvrage Scénarios d’avenir [2]Accroitre leur teneur en fer contribue à accélérer le processus déjà en cours d’acidification des océans. » La fertilisation peut aussi avoir des répercussions sur toute la chaine alimentaire marine. Ces risques n’ont toutefois pas empêché un businessman californien de déverser 100 tonnes de sulfate dans l’océan Pacifique, sur une zone de 10 000 km2, en toute illégalité, en juillet 2012 (lire notre article).

Pulvériser du soufre dans la stratosphère

Autre technique en vogue, la pulvérisation d’aérosols soufrés. En 1991, les cendres projetées dans l’atmosphère par le mont Pinutabo assombrissent suffisamment la Terre pour la refroidir d’environ 0,5°C pendant une année. Avant que la situation ne revienne à la normale une fois le nuage de cendres retombé au sol [3]. Partant de ce constat, la Royal Society, l’académie des sciences britanniques, considère la pulvérisation d’aérosols soufrés dans la stratosphère comme « la plus prometteuse »des méthodes de gestion du rayonnement solaire [4]. Ces minuscules particules d’aérosols seraient pulvérisées sous forme de dioxyde de soufre, de sulfure d’hydrogène ou d’acide sulfurique. Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, a estimé à 5 millions de tonnes par an la quantité de soufre nécessaire pour bloquer environ 2 % du rayonnement solaire !

Imaginez une flotte d’aéronefs, volant à haute altitude, équipés de réservoirs et de dispositifs de pulvérisation. L’utilisation de canons de l’artillerie navale, de ballons ou d’un tuyau suspendu dans le ciel sont également à l’étude… Si ces aérosols étaient pulvérisés par des avions de chasse, il faudrait chaque année un million de vols d’une durée de 4h chacun ! [5] D’autres études évoquent des impacts sur le niveau des précipitations. Cette technique pourrait gravement perturber la mousson indienne, compromettant les ressources alimentaires de près de 2 milliards de personnes. Dernière objection de taille : « L’impossibilité de tester cette technique sans mise en œuvre grandeur nature », conclut Clive Hamilton.

Des brevets qui attirent les milliardaires

Un duo de scientifiques nord-américains est très impliqué dans la recherche en géo-ingénierie : David Keith, physicien, et Ken Caldeira, spécialiste des sciences de l’atmosphère. David Keith détient avec d’autres le brevet du « Planetary Cooler » (réfrigérateur planétaire), un dispositif d’absorption du carbone. Il a créé une start-up, Carbon Engineering Ltd, pour développer une technique de capture de CO2 dans l’air, à l’échelle industrielle. Parmi les investisseurs de ces sociétés : Bill Gates, mais aussi le milliardaire canadien N. Murray Edwards, magnat du pétrole qui a fait fortune dans les sables bitumineux en Alberta. Quant à Ken Caldeira, il est associé à Bill Gates au sein de la société Intellectual Ventures, qui a fait breveter plusieurs technologies, notamment le « StratoShield » (strato-bouclier) : des tuyaux suspendus à des ballons dirigeables dans le ciel permettant de disperser des aérosols soufrés.

Bill Gates a engagé plusieurs millions de dollars pour financer la recherche en géo-ingénierie [6], et aider au financement d’une série de rencontres sur la géo-ingénierie. La deuxième fortune mondiale a soutenu financièrement deux scientifiques de Harvard pour tester au Nouveau-Mexique du matériel visant à injecter des minuscules particules dans la stratosphère (lire notre article). Il a aussi investi dans la société Silver Lining qui travaille sur les techniques d’éclaircissement des nuages marins. « Pas moins de 10 personnes affiliées à Silver Lining figurent parmi les 25 auteurs d’un des principaux articles sur l’éclaircissement des nuages » relève Clive Hamilton. Richard Branson, un autre milliardaire, propose une récompense de 25 millions de dollars dans le cadre du défi « Virgin Earth Challenge » à quiconque concevra le meilleur plan pour extraire le carbone de l’atmosphère.

Solution miracle pour les pétroliers et les conservateurs

« Ceux-là mêmes qui contestent la réalité du réchauffement montrent un intérêt croissant pour l’ingéniérie du climat », souligne Clive Hamilton (lire notre article sur les climatosceptiques). Quoi de mieux que cette solution miraculeuse permettant de ne pas changer le mode de développement actuel et sa consommation massive d’énergies fossiles ? Plusieurs compagnies sont sur les rangs, à l’instar de la Royal Dutch Shell qui finance une étude sur l’ajout de chaux dans les mers. Steven Koonin, alors directeur scientifique du géant pétrolier BP (avant de travailler au département de l’Énergie des États-Unis), est à l’origine d’une réunion d’experts pour le compte de l’entreprise Novim Group. Elle a abouti en 2009 à un rapport influent sur l’ingénierie du climat.

La géo-ingénierie est aussi appuyée par plusieurs think tanks conservateurs. « La géo-ingénierie apporte la promesse d’une réponse au réchauffement climatique pour seulement quelques milliards de dollars par an. Au lieu de pénaliser les Américains moyens, nous aurions la possibilité de répondre au réchauffement climatique en récompensant l’inventivité scientifique… Stimulons l’ingéniosité américaine. Assez du diktat vert », a déclaré le républicain Newt Gingrich, ancien président de la chambre des représentants des États-Unis. Tout est bon pour maintenir la société de consommation à son niveau actuel. Un intérêt stratégique qui n’a pas échappé aux forces armées.

Développer les « armes météorologiques »

Cela fait des décennies que les stratèges militaires veulent « faire de la météo une arme ». Au milieu du 20ème siècle, Bernard Vonnegut, un physicien américain, découvre la capacité de l’iodure d’argent à agglomérer la vapeur d’eau des nuages en gouttes. II suffit donc d’ensemencer les nuages avec ce composé inorganique pour faire pleuvoir – quasiment – à volonté. En 1967, l’US Air Force lance l’opération Popeye. Chaque jour, des avions bombardent les nuages vietnamiens d’iodure d’argent, modifiant la climatologie locale, pour tenter d’embourber les lignes de communication de la guérilla communiste [7]. Ce premier usage guerrier de la géo-ingénierie sera dévoilé le 3 juillet 1972 par le New York Times. Il faudra quatre ans de négociations pour que les Nations Unies adopte une Convention interdisant la modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles [8]. Mais en 1996, des officiers de l’US Air Force rendent un rapport appelant les États-Unis à de doter d’armes météorologiques d’ici… 2025.

5791066772_ee9fdfc4fe-edb97« Parmi les scientifiques travaillant dans l’armement s’est développée l’idée que la compréhension et le contrôle exercé sur la technologie suffiraient à les rendre sûres », analyse Clive Hamilton. Edward Teller, à qui est attribuée la co-paternité de la bombe H, propose en 1997 de prévenir le réchauffement de la planète en bombardant l’atmosphère de particules qui réfléchiraient la lumière incidente du soleil. Coût : un milliard de dollars. « Comme d’autres, Teller ressent la fascination du nucléaire et de la puissance de la technologie moderne, soulignent les auteurs de Scénarios d’avenirC’est probablement de cet enthousiasme obsessionnel pour les armes atomiques et de cette très puissante « arrogance technologique » que Teller en est venu à la géo-ingénierie ».

En octobre 2011, un autre rapport soutenant fortement la recherche en géo-ingénierie est publié par le think tank Bipartisan Policy Center. Le journaliste du Guardian John Vidal décrit ce groupe de travail comme « la crème du lobby scientifique et militaire émergent en faveur de la gé-oingénierie » [9]. Parmi ce lobby, David Wehlan, directeur des systèmes de défense chez Boeing qui a travaillé pendant de nombreuses années sur des projets d’armement à la DARPA, l’agence de recherche du Pentagone. La DARPA a elle-même convoqué une réunion sur la géo-ingéniérie. Une étude commandée par le Pentagone en 2003 conseillait déjà d’examiner de manière urgente les options de géo-ingénierie pour contrôler le climat… [10]

Quel pays aura la main sur le « thermostat planétaire » ?

Cette arrogance technologique américaine a son pendant en Russie. Le scientifique russe Yuri Izrael, vice-président du Giec jusqu’en 2008, a été le premier à conduire une expérimentation en situation réelle de dispersion d’aérosols, par hélicoptère à basse altitude. Connu pour son climato-scepticisme, il défend la géo-ingénierie plutôt que les réductions d’émissions. « En Chine, des tensions existent déjà entre les provinces au sujet de l’ensemencement des nuages pratiqué depuis longtemps dans le pays, certaines provinces accusant les autres de « voler leur pluie » », pointe également Clive Hamilton. Aujourd’hui, la géo-ingénierie devrait requérir une gouvernance mondiale morale et politique, selon ETC Group. Or, la probabilité que les 193 membres des Nations Unies se mettent d’accord est très faible.

« Si un filtre solaire était entièrement déployé pour réduire la température de la terre, il faudrait au moins dix ans d’observations climatiques mondiales pour séparer les effets de ce filtre, des autres causes liées à la variabilité climatique », illustre Clive Hamilton. Comment savoir par exemple si une sécheresse en Inde ou au Pakistan est causée par le réchauffement climatique ou par ce filtre solaire ? « Et si l’Inde souffre des effets des variations mondiales, alors que les États-Unis bénéficient d’un temps plus clément, il importe beaucoup de connaitre le pays ayant la main sur le thermostat planétaire ».

Quand la science fiction devient une option politique

Dans les années 90, ces projets de manipulation délibérée du climat étaient majoritairement considérés comme de la sympathique science-fiction, ou comme des diversions détournant des politiques de réduction des émissions. « Ce qu’il y a de nouveau, c’est que la géo-ingénierie est sortie de certains cercles fermés de scientifiques, académiques et autres groupes de recherche pour entrer dans les salles de négociation intergouvernementales »commente Joëlle Deschambault, d’ETC Group. Ces techniques sont ainsi mentionnées dans le « résumé à l’intention des décideurs », du dernier rapport du Giec rendu public le 27 septembre 2013.

Le rapport du Giec évoque deux techniques : la gestion du rayonnement solaire et l’élimination du dioxyde de carbone [11]. Les auteurs conviennent qu’ils disposent d’une mince littérature scientifique pour véritablement évaluer ces techniques et leurs impacts. Selon une source proche du ministère du Développement durable, l’idée d’intégrer la géo-ingénierie dans le dernier rapport du Giec remonte à une réunion de 2010 en Corée du Sud. « Il commençait à y avoir des publications dans ce domaine-là, et les représentants des différents pays ont jugé qu’il valait mieux en parler », précise t-il à Basta !. Pour Geneviève Azam de l’association Attac, cette seule évocation leur donne une légitimité, en dépit du moratoire des Nations unies sur ces technologies adopté en 2011 [12].

Les lacunes du droit international

« Tant que n’aura pas lieu un débat approfondi visant à établir comment les divers pays souhaitent procéder en la matière, un moratoire sur l’ensemble des activités de géo-ingénierie hors laboratoire représente la seule voie sensée »,préconise ETC Group. Un certain nombre de traités stipulent déjà l’interdiction de causer des dommages transfrontaliers. Les pays de la Convention de Londres, qui réglemente les rejets en mer, et ceux de la Convention sur la diversité biologique, ont adopté des résolutions interdisant les expériences d’ensemencement par le fer, sauf sous certaines conditions, des études d’impact préalables et un encadrement strict.

Mais le droit international présente d’énormes lacunes. Aucun texte par exemple n’empêche un individu de déployer un bouclier solaire par dispersion d’aérosols soufrés…. Les pays ne sont pas davantage respectueux du droit international de l’environnement. En 2008, l’Allemagne a déclaré que la résolution de la Convention sur la diversité biologique était « non contraignante », lorsque son ministère de la Recherche a décidé d’approuver une expérience de fertilisation des océans avec du fer.

Les nouveaux apprentis sorciers du climat

Une des options portées par des organisations de la société civile serait de créer un nouveau traité ou une nouvelle agence internationale de supervision des différentes techniques de géo-ingénierie. En attendant, les recherches et expérimentations à ciel ouvert se poursuivent. Le gouvernement chinois a inscrit récemment la géo-ingénierie parmi ses priorités de recherche en géosciences, rappelle Clive Hamilton. En France, l’Agence nationale de la recherche finance un atelier de réflexion prospective sur la géo-ingénierie, qui devrait aboutir à un rapport fin 2013.

« Les travaux récents en sciences du système Terre ont fait progresser notre connaissance de manière significative mais ils ont également révélé l’étendue vertigineuse de notre ignorance », rappelle Clive Hamilton. Les modifications du système climatique ne peuvent être isolées des modifications des autres éléments du système Terre. Quelques individus et institutions aspirent néanmoins à mener des expériences aux conséquences bien incertaines pour l’ensemble de la planète. Et Clive Hamilton d’interroger : « Ne sommes-nous pas en train de jouer à Dieu, avec les risques que cela comporte ? »

Sophie Chapelle

@Sophie_Chapelle sur twitter

Photo de Une : CC Sascha Pohflepp

P.-S.

A lire sur ce sujet :
- Clive Hamilton, Les Apprentis sorciers du climat : raisons et déraisons de la géo-ingénierie, coll. Anthropocène, Ed. Seuil, 2013. Pour le commander dans la librairie la plus proche de chez vous, rendez-vous sur lalibrairie.com.
- ETC Group, Géopiraterie : argumentaire contre la géo-ingénierie, 2010, à télécharger ici.
- Bertrand Guillaume, Valéry Laramée de Tannenberg, Scénarios d’avenir : futurs possibles du climat et de la technologieArmand Colin, 2012.

Notes

[1Clive Hamilton, Les Apprentis sorciers du climat : raisons et déraisons de la géo-ingénierie, coll. Anthropocène, Ed. Seuil, 2013. Pour le commander dans la librairie la plus proche de chez vous, rendez-vous sur lalibrairie.com.
[2Bertrand Guillaume, Valéry Laramée de Tannenberg, Scénarios d’avenir : futurs possibles du climat et de la technologieArmand Colin, 2012.
[3Alan Robock, Martin Bunzl, Ben Kravitz et Georgiy L. Stenchikov, « A test for geoengineering ? », Science, vol. 327, 29 janvier 2010.
[4La stratosphère est la couche de l’atmosphère terrestre située entre 10 et 15 km au dessus du sol (en comparaison, l’Everest culmine à environ 9 km). Lire le document de la Royal Society.
[5Philip Rasch et al., « An overview of geoengineering of climate using stratospheric sulphate aerosols », p. 4015.
[6Dans le cadre du fonds pour la recherche innovante sur le climat et l’énergie
[7Cette opération visait à ensemencer les nuages d’iodure d’argent afin d’intensifier et de prolonger les moussons saisonnières au Laos, et ainsi rendre difficilement praticables la piste Hô Chi Minh aux camions de ravitaillement du Viêt Nam Nord destinés à alimenter et armer le Viêt Cong au sud.
[8Signée en 1976, la Convention de l’ONU sur l’interdiction des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles bannit la mise en œuvre de « toute technique ayant pour objet de modifier – grâce à une manipulation délibérée de processus naturels – la dynamique, la composition ou la structure de la Terre, y compris ses biotes, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou l’espace extra-atmosphérique. »
[9Voir l’article.
[11Voir page 21 du Résumé à l’attention des décideurs. Source
[12La communauté internationale a adopté en octobre 2011 un moratoire sur les activités de géo-ingénierie, avec une exception pour les expérimentations scientifiques à petite échelle, menées dans un environnement contrôlé et sous juridiction nationale.

Quand Christiane Taubira ennemie de la République pète les plombs

Christiane Taubira réagit à la déclaration de l’élu du peuple Gérald Darmanin, qui l’avait qualifiée de « tract ambulant pour le Front national ». Perdant tout contrôle de sa logorrhée, elle considère l’élu « inculte » ainsi que « pauvre moralement, politiquement et culturellement ». « Ses paroles sont des déchets de la pensée humaine », a-t-elle ajouté.

http://www.bvoltaire.fr/videos/christiane-taubira-pete-les-plombs,162660

Arnaque aux faux malades : sans-papiers régularisés

On attribue des titres de séjours aux étrangers gravement malades pour qu’ils se fassent soigner (gratuitement) en France… Or, parfois, ils ne sont même pas malade !

http://rutube.ru/video/a271bb83c3a3b76472cdb8cc12becc52/

La vérité sort de la bouche des enfants – Victoria Grant

Le système bancaire expliqué par une petite fillette Canadienne de 12ans !!
Impressionnant pour son âge d’être aussi consciente et d’avoir une si grande aisance à s’exprimer sur un tel sujet (sans prompteur) !
Que dire à part un grand MERCI, BRAVO et RESPECT !

Maintenant a nous adulte de comprendre enfin ce que cette enfant de 12 ans a compris afin d’agir au lieu d’être dans ce denier Républicain des politicards véreux au service de la finance qui nous enterre !!!!!